Get Adobe Flash player

NOTE MÉTHODOLOGIQUE

Destiné à informer les actionnaires et le plus large public sur les activités de Vallourec, ce rapport est établi sur la base des données issues de systèmes globaux déployés dans chaque site concerné.

La parution de la loi du 12juillet 2010, dite «Grenelle 2», et de son article225 a conduit Vallourec à adapter son reporting. Il contribue à expliciter notre stratégie en matière de responsabilité sociale et environnementale, et à rendre compte des actions que nous menons.

RÉFÉRENTIEL D’INDICATEURS

Les indicateurs environnement et sécurité ont été repris dans le système de reporting ERMIT, qui permet un suivi et une consolidation mensuels. Ils font l’objet d’une fiche de définition fournie dans les quatre principales langues de travail du Groupe (français, anglais, allemand et brésilien) par la Direction du Développement Durable à son réseau de correspondants.

Les indicateurs sociaux ont également fait l’objet d’une définition précise et uniforme pour l’ensemble du Groupe, reprise dans une procédure. Ces indicateurs sont collectés mensuellement au niveau de chaque site. La consolidation se fait d’abord par pays, sous la responsabilité du correspondant RH local, et ensuite au niveau corporate sous la responsabilité de la Direction des Ressources Humaines.

PÉRIMÈTRE DE REPORTING

Les périmètres de reporting environnement et sécurité sont déterminés suivant les règles établies par la Direction du Développement Durable de Vallourec. Le périmètre inclut:

  1. les sites ayant une activité industrielle. Sont ainsi exclus pour le reporting environnement: le centre informatique «I.T. Europe» à Saint-Saulve, les bureaux administratifs et sièges localisés à Boulogne (France), Rath (Allemagne), Houston (États-Unis) et Pékin (Chine), ainsi que tous les bureaux de vente. Les centres de recherche sont également exclus, à l’exception du VRA, dont l’activité est plus variée. Quant à la consolidation des indicateurs sécurité, tous les sites sont concernés, à l’exception des petits bureaux commerciaux;
  2. les sites appartenant à Vallourec depuis plus de six mois. Cette règle est à considérer quand une opération de cession ou d’acquisition intervient;
  3. les sites justifiant d’une activité industrielle effective au cours de l’exercice. Sont ainsi exclus du périmètre les sites en construction ne justifiant pas d’un minimum de sixmois d’activité. En outre, le site de VSB au Brésil n’a pas été intégré car le process industriel n’est pas encore stabilisé, de même que le site de TSA, pour lequel les données ne sont pas encore disponibles;
  4. les sites pour lesquels Vallourec détient plus de 50% des droits de vote. À l’inverse, les sites pour lesquels Vallourec est minoritaire ne sont pas intégrés dans le périmètre (par exemple, l’aciérie HKM, détenue à hauteur de 20%).

Le périmètre du reporting social inclut les sociétés reprises dans le périmètre financier, à l’exception:

  1. des sociétés ayant moins de cinq salariés;
  2. des sociétés dont Vallourec ne détient pas la majorité.

PRINCIPES DE CONSOLIDATION

  1. Les sociétés et sites intégrés dans le périmètre suivant les règles décrites plus haut ne sont pas traités par mise en équivalence, mais tous considérés au même titre au moment de la consolidation du reporting, à savoir comme étant détenus à 100% par le Groupe.
  2. Principe de prudence: la consolidation est établie sur la base d’appréciations prudentes afin d’éviter le risque de transfert et de réputation.
  3. Principe de spécialisation d’un exercice: les exercices sont indépendants les uns des autres.

CONSOLIDATION ET VÉRIFICATION

Les indicateurs environnement sont consolidés et vérifiés chaque mois par la Direction du Développement Durable (respect des délais, sincérité, exhaustivité). En cas de doute ou d’incohérence, les sites concernés sont interrogés et doivent donner toute explication relative à la bonne compréhension des indicateurs renseignés, ainsi qu’à l’atteinte ou non des objectifs établis pour l’année. Cette étape est essentielle tant pour la qualité des rapports que pour l’assurance d’un suivi des indicateurs et d’une démarche de progrès continu. De plus, pour vérifier et comparer les données, la Direction du Développement Durable publie trimestriellement une synthèse auprès de la Direction et de tous les sites.

Les indicateurs sécurité sont diffusés mensuellement, après vérification, à la Direction Générale, aux divisions et à l’ensemble des sites.

La Direction des Ressources Humaines vérifie mensuellement les données sociales collectées et en diffuse une synthèse à l’intention du Comité Exécutif de Vallourec ainsi que des directeurs de divisions.

CALCULS DE PRODUCTION

Par tonne traitée, Vallourec entend la tonne produite dans chaque usine, qu’il s’agisse d’acier, de tubes à chaud ou de tubes parachevés à froid. Les productions de chaque usine sont additionnées pour constituer le total de la production en tonnes traitées.

Pour les sites intégrés, tels que V & M Star, à Youngstown, et V & M do Brasil, à Barreiro, la production totale est ainsi constituée de la somme des productions d’acier et de tubes.

La production de minerai de fer de V & M Mineração ainsi que la production de charbon de bois de V & M Florestal ne sont en revanche pas prises en considération dans la production totale de Vallourec.

Par tonne expédiée, nous entendons le chiffre officiel de production repris dans les résultats du Groupe.

Les données environnementales sont exprimées à la fois en valeur absolue et en valeur relative.Les valeurs relatives sont rapportées soit à la production exprimée en tonnes traitées, ce qui permet un benchmarking entre les différents sites, soit à la production expédiée de tubes, ce qui permet de mesurer l’empreinte environnementale par rapport aux tubes vendus à nos clients.