Get Adobe Flash player

Valoriser et recycler nos déchets

Répartition des déchets générés en 2012 sur un total de 654 969 tonnes

Déchets non dangereux 92,3%
Laitier 52%
Calamine 12,1%
Déchetsde construction 3%
Autres déchets non-dangereux 25,2%
Déchets dangereux 7,7%
Poussières 2,4%
Boues 1%
Huiles 0,4%
Autres déchets dangereux 3,9%

Comme toute activité industrielle, l’activité du Groupe génère une quantité importante de déchets: en 2012, il s'est agi de 654969 tonnes, un chiffre en baisse par rapport à 2011 (665813 tonnes). Pour Vallourec, leur gestion n’est pas seulement un enjeu écologique, mais constitue également un défi économique car la valeur des «coproduits» devient importante. Le Groupe a donc tissé des partenariats avec d’autres acteurs afin d’intégrer ces coproduits dans d’autres chaînes de production.

L’EUROPE À LA POINTE

En Europe, la masse des déchets de production a atteint en 2012 près de 150000 tonnes. Les deux principales sources de déchets sont le laitier des fours électriques de production de l’acier et les calamines; viennent ensuite les poussières et les boues de laminage.

L'intégralité de nos déchets est prise en charge par des prestataires ou des entreprises, qui les dirigent vers les filières de traitement les plus appropriées. Près de 70% des déchets suivent des filières de valorisation matière (métaux, bois, huiles…). 30 % des déchets sont incinérés et transformés en chaleur. Avec un taux de recyclage de plus de 98%, les sites européens envoient moins de 2% des déchets en décharge.

Pour continuer à progresser, les sites mettent en place des procédés de tri de plus en plus fins (remploi des palettes non souillées, recyclage des gants de protection…) et s’attachent à tracer la destination et l’usage final des déchets.

91% Taux de valorisation des déchets en 2012. Le Groupe est déterminé à atteindre l’objectif de 95% d’ici à 2014.