Get Adobe Flash player

Optimiser nos consommations de matières premières

Vallourec élabore lui-même, dans ses propres aciéries, la plus grande partie de l’acier nécessaire à la fabrication de ses tubes. Il a recours à deux procédés de production différents: la filière hauts-fourneaux au Brésil (Barreiro) et la filière électrique aux États-Unis (Youngstown) et en France (Saint-Saulve). Le Groupe privilégie le recours à des ferrailles recyclées. À titre d’exemple, ses aciéries française et américaine utilisent respectivement 100% et 96,89% de métaux récupérés pour fondre leur acier. Pour améliorer encore ses processus de recyclage, Vallourec a mis en place des groupes d’amélioration continue (G.A.C.). Ceux-ci suivent trois axes de travail: mieux définir les besoins des aciéries pour obtenir les nuances d’acier à produire, accroître l’efficacité énergétique des fours, récupérer un maximum de ferrailles au sein du Groupe grâce à un tri plus efficace et améliorer la logistique.

PROLONGER LA DURÉE DE VIE DE LA MINE

Au Brésil, Vallourec a investi dans une nouvelle usine de traitement pour pouvoir exploiter du minerai à faible teneur en fer, jusqu’ici considéré comme impropre à l’utilisation. Grâce à ce nouvel équipement de criblage, de séparation et de concentration, ce matériau devient exploitable et commercialisable. En outre, d’anciens stockages de minerai à faible teneur en fer, jusqu’à présent considérés comme des déchets, pourront désormais être exploités. Cet investissement va permettre de prolonger de dix à quinzeans l’activité de la mine de fer de Pau Branco, exploitée depuis 1983 par Vallourec, qui produit chaque année 4millions de tonnes de minerai.

65% Part de l’acier produit par Vallourec à partir de ferrailles.

Part de ferrailles recyclées dans la production des aciéries

pourcentage de ferrailles recyclées d’origine interne Quantité de ferrailles mises en oeuvre (Tonnes)
Barreiro (Brésil) 100% 95 886
Saint-Saulve (France) 29% 50 8480
Youngstown (États-Unis) 4% 568 884
Total Groupe 23% 1 173 250