Get Adobe Flash player

Des relations de confiance avec nos salariés

Les collaborateurs, première richesse du Groupe, sont des acteurs clés du déploiement de la stratégie de l’entreprise, fondée sur le positionnement premium, la présence locale et la compétitivité. Le Groupe se doit en effet de maintenir et de développer ses compétences partout dans le monde. Il doit également préserver les valeurs et les principes qui ont façonné son identité et sa culture et les transmettre aux nouveaux entrants. Enfin, la fonction Ressources Humaines et la ligne managériale s’attachent à garantir le bon déroulement des carrières de l’ensemble des collaborateurs et à entretenir un bon niveau de dialogue social, facteurs de motivation. Celui-ci s’organise dans chaque pays selon les législations nationales, sous la responsabilité des équipes Ressources Humaines locales.

DES EFFECTIFS EN HAUSSE

Au 31décembre 2012, Vallourec comptait 23177 salariés sous contrat (CDI et CDD), contre 22204 en 2011, soit un effectif en hausse de près de 4%. Cette progression résulte de l’intégration de filiales de la société indonésienne PT Citra Tubindo, jusqu’à présent hors du périmètre du Groupe, des embauches liées aux importants investissements du Groupe au Brésil, aux États-Unis et en Chine, et du renforcement de sa présence au Moyen-Orient et en Afrique.

UN PROGRAMME EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ PROFESSIONNELLE HOMMES-FEMMES

Si les femmes constituent 11% des effectifs permanents de Vallourec, elles ont représenté 14% des embauches en 2012. Cette évolution s’inscrit dans le programme d’actions engagées cette année sur la diversité hommes-femmes, dont l’objectif est le renforcement de la présence des femmes dans les métiers opérationnels, en particulier ceux de la production, ainsi que dans les fonctions d’encadrement supérieur. La proportion des femmes dans les embauches est néanmoins en repli d’un point par rapport à 2011 (15%). Cela s’explique par une plus grande proportion d’embauches d’ouvriers en 2012, catégorie dans laquelle elles sont traditionnellement peu présentes. En revanche, dans les catégories cadres et agents techniciens/ agents de maîtrise, les femmes ont représenté respectivement 22% et 37% des embauches et mutations (contre respectivement 20% et 33% en 2011).

Un dialogue social de qualité

Le dialogue social s’organise autour de différentes instances qui visent à favoriser des échanges ouverts et constructifs avec le personnel ou ses représentants élus ou désignés. D’autres formes d’expression, privilégiant les relations directes avec les collaborateurs, sont également mises en place. L’objectif est d’encourager l’expression d’opinions diverses dans un cadre d’écoute et de respect mutuel. Des enquêtes de satisfaction permettent d’établir des plans d’actions et de renforcer la motivation et l’efficacité des équipes.

Pour en savoir plus, voir le chapitre 4 du document de référence 2012: www.vallourec.com