Get Adobe Flash player

Notre priorité: la sécurité et la santé de nos collaborateurs

Toutes les équipes, à tous les niveaux hiérarchiques, sont mobilisées pour améliorer continuellement la sécurité des collaborateurs du Groupe et rendre Vallourec exemplaire en la matière. Deux ans après le lancement de CAPTEN+ Safe, son ambitieux programme triennal de prévention, Vallourec enregistre des résultats supérieurs à ses objectifs. Depuis fin 2008, le Groupe a en effet réduit le nombre d’accidents avec arrêt par million d’heures travaillées (LTIR) de 72%. Dans le détail, les résultats démontrent une nette réduction de l’écart entre les sites aux performances les plus basses et les meilleurs sites, preuve de la pertinence du programme.Celui-ci repose sur quatre principaux outils, à savoir la mise en place de comités de pilotage à tous les niveaux pour mieux diffuser la culture de la sécurité, l’organisation de visites de sécurité au poste de travail, le déploiement permanent d’outils d’évaluation du risque et d’actions de prévention – dont le « Safety Day », une journée mondiale de mobilisation de l’ensemble des collaborateurs autour de la sécurité – ainsi que la mise en place de groupes d’amélioration continue (G.A.C.). Ce programme a également pour objectif d’obtenir, pour toutes les usines du Groupe, la certification OHSAS 18001, reconnaissance à l’échelle internationale de l’implication de l’entreprise en matière de santé et de sécurité au travail.

La démarche Safe Start®, lancée en 2011, repose sur le comportement individuel des salariés et leur capacité à prendre des initiatives en situation de risques. Déployée avec succès dans 18sites en 2012, elle fait l’objet d’une généralisation à tous les sites du Groupe en 2013.

SANTÉ: TROIS DISPOSITIFS MONDIAUX

Si la sécurité est érigée au rang de priorité absolue du Groupe, la santé de ses collaborateurs constitue également une préoccupation essentielle. Vallourec a ainsi mis en place des actions pour trois risques principaux. La première action porte sur la prévention du stress et des risques psychosociaux. Un dispositif de veille renforcée a été mis en place avec l’aide des médecins du travail, particulièrement en France où cette prévention relève d’obligations légales. L’Allemagne et le Brésil ont initié des démarches identiques.

"En deuxième lieu, le Groupe a signé en décembre 2012, au terme d’une année de diagnostic et de concertation avec les partenaires sociaux en France, un accord sur la prévention de la pénibilité du travail. Des actions sont désormais en cours sur la réduction des polyexpositions, l’amélioration des conditions de travail et le développement des compétences ainsi que des qualifications liées à la prévention de la pénibilité.

LTIR (voir la note 1)

(Note 1) LTIR (Lost Time Injury Rate): nombre d’accidents avec arrêt par million d’heures travaillées. Il porte sur les salariés et le personnel intérimaire.
2008 9,3
2009 5,3
2010 3,2
2011 2,8
2012 2,6 (voir l'astérisque plus bas)
(Astérisque) Objectif: 2,7

TRIR (voir la note 2)

(Note 2) TRIR (Total Recordable Injury Rate): nombre d'accidents déclarés par million d'heures travaillées.
2011 9,4
2012 7,1 (voir l'astérisque plus bas)
(Astérisque) Objectif: 8