Get Adobe Flash player Photo : JEAN-LOUIS MERVEILLE.

INTERVIEW DE JEAN-LOUIS MERVEILLE Directeur du Développement Durable

“Pour Vallourec, agir concrètement en faveur du développement durable, c’est contribuer directement aux trois axes de notre stratégie.”

Comment décririez-vous la politique de développement durable du Groupe?

JEAN-LOUIS MERVEILLE: Notre volonté est de mériter la confiance de nos parties prenantes et, en premier lieu, celle de nos clients et de nos collaborateurs. Nous poursuivons ainsi les actions de progrès déjà engagées, par exemple en matière d’efficacité énergétique et de réduction des émissions de CO2. Nous avons également enrichi les engagements pris au titre du Pacte mondial des Nations unies: à nos objectifs sur le déploiement de la Charte d'éthique et à l’amélioration de notre performance en matière de sécurité, nous avons ajouté la conformité et la santé. Ensuite, nous structurons notre démarche. Nous avons refondu notre charte pour institutionnaliser le cadre de nos actions (voir ci-contre) et anticipé la loi française dite «Grenelle 2», en publiant 25indicateurs et 15 éléments de politique. Nous avons en outre voulu initier de nouvelles pistes de progrès: publier des objectifs pour affirmer avec plus de force nos engagements, accroître la diversité dans les équipes et parler de «matières secondaires» plutôt que de déchets. Enfin, nous avons décidé de communiquer mieux car nous étions sans doute trop discrets sur nos réalisations. Pour toutes ces raisons, nous sommes satisfaits que Vallourec ait progressé dans l’évaluation des agences de notation extra-financières, passant en moyenne de la note B moins à la note B.

Comment cette politique s’exprime-t-elle à l’égard des collaborateurs du Groupe?

JEAN-LOUIS MERVEILLE : Tout d’abord, nous veillons à maintenir la qualité du dialogue social pour contribuer à l’attachement des salariés à l’entreprise et à la qualité du climat social. Ensuite, nous cherchons à mobiliser les salariés sur des actions concrètes, en lien avec leurs responsabilités directes. Enfin, les programmes de Vallourec University constituent un langage commun au service du progrès. Ils intégreront prochainement les enjeux du développement durable.

Quelles ont été les principales réalisations du Groupe en matière de respect de l’environnement?

JEAN-LOUIS MERVEILLE : Nous continuons à progresser. Notre bilan carbone s’améliore, nous avons substitué près de 40% des produits chimiques mis en œuvre présentant des risques importants et le taux de recyclage des déchets atteint désormais 91%.

Sur l’utilisation de l’eau, nous avons été au-delà de l’approche par les prélèvements sur les milieux naturels pour considérer la consommation nette et regardons désormais l’impact qualitatif sur les milieux et l’éventuel stress hydrique des bassins où nous opérons.

Quels sont les axes de progrès pour 2013?

JEAN-LOUIS MERVEILLE : Toutes les actions engagées doivent être poursuivies et d’autres restent à mettre en œuvre. Elles doivent s’inscrire dans des plans d'actions à moyen terme au niveau des divisions. Pour ce faire, l’engagement managérial doit encore progresser avec le souci d’écouter davantage les attentes de nos parties prenantes, d’impliquer plus encore les collaborateurs du Groupe et de s’assurer des bonnes pratiques de nos fournisseurs.

Pour en savoir plus: www.vallourec.com